Magic Digest

Art & Culture Blog

Livres-tryptiques, œuvres singulières de Sylvie de Ligny-Pallez

Image

Traces d’enfance, forêts de rêves, bout de papiers prenant vie dans des films d’animation… La quête du magique a tout juste été esquissée à travers les précédents posts. La recherche s’affine, s’affirme. Si je chronique ici de grandes expositions, des lieux officiels pour me permettre d’en livrer ma vision et mon attachement tout personnels, le leitmotiv du blog est aussi de chercher le magique là où le bruit médiatique s’arrête, de faire partager des lieux, des travaux et des œuvres en devenir ou plus confidentiels.

Depuis un petit moment, je souhaite faire découvrir le travail de Sylvie de Ligny-Pallez, plasticienne et chorégraphe franco-canadienne qui réside à Paris. Lorsque j’ai eu dans l’idée de prendre le magique comme fil rouge du blog, ses « livres-tryptiques » ont immédiatement fait partie des œuvres que je souhaitais voir y figurer.
Dans l’atelier de Sylvie, au milieu de sa production, on trouve également un très ancien paravent chinois, des œuvres d’art asiatiques. Du coup, face à ce que j’appelais pour moi-même «  les boites secrètes », j’avais presque le doute que ces œuvres soient anciennes, elles-aussi. Je me suis risquée à un «  c’est bien de toi ? «  pour vérifier que non…ou plutôt oui … les boites magiques avaient quelque chose d’intemporel, de précieux, de remarquablement exécuté …. en effet, mais étaient tout à fait contemporaines et bien de Sylvie.

Pièces uniques, d’une hauteur de 20 cm environ, elles se déploient sur trois panneaux (pour atteindre 60 cm environ), dont les deux volets extérieurs peuvent se refermer sur celui du milieu. Ici, vous avez ma « préférée », le Kabuki, l’art du théâtre japonais

 

sylvie4

T2

 

 

 

Mais point important…fondamental même, ce ne sont pas des boites. L’artiste explique que « ce sont des livres-tryptiques, comme il en existait au moyen-âge, soit des livres religieux que l’on transportait avec soi, dans l’intimité de son quotidien, de sa chambre. »  Des livres pour vivre en somme …

 

Tout ce qui se joue autour de l’art de la représentation, ses liens avec le sacré, est perceptible dans ces œuvres qui convoquent autant l’art du parchemin et des enluminures que la réflexion autour des dispositifs scéniques au cours des âges et des cultures.

 

Il faut avoir la chance de déployer soi-même chacun des tryptiques, et de rêver face à chaque mise en scène, commedia del arte, troubadours, théâtre de la renaissance… jusqu’au violoncelle de Rostropovitch au pied du mur de Berlin ou au bleu intense de la scène de danse contemporaine.

Les livres-tryptiques devraient faire l’objet d’une exposition à la rentrée prochaine. A suivre de près.

2014-04-14 12.35.43

 

 

 

 

Advertisements

3 comments on “Livres-tryptiques, œuvres singulières de Sylvie de Ligny-Pallez

  1. L'Ébouriffée
    July 17, 2014

    Tout est beau… L’idée, l’objet, la réalisation… Hâte de découvrir ces livres à l’occasion d’une exposition !

    • laetitiaandcompany
      July 17, 2014

      En écrivant le post, je me disais qu’il y avait de grandes chances que les livres-tryptiques plaisent à l’Ebouriffée…;)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Information

This entry was posted on July 16, 2014 by in Chroniques and tagged , , , .

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Copyright

%d bloggers like this: