Magic Digest

Art & Culture Blog

Arlette Ginioux : De tumulte et de silence

2014 Couverture Arlette GiniouxDes vagues, une adolescente, une Eve, des enfants endormis, une petite chèvre dressée…Ces sujets sculptés ou dessinés par Arlette Ginioux font partie de ceux qui m’ont le plus saisi lors de la visite de son atelier l’été dernier. Saisie ou “arrêtée”? “Saisi” implique une sorte de rapt du regardeur, et quelque part une sorte de prise de pouvoir. Pour être plus juste, je me suis donc trouvée “arrêtée” par les sujets d’Arlette Ginioux, leur beauté, leur grâce, faite de tumulte et de silence, leur vie tout simplement ?

Peu importe le grand écart avec l’art contemporain, dont je suis plus familière. La découverte d’Arlette Ginioux, ses œuvres mais aussi sa personne – et ce qu’elle explique de sa pratique – est bien plus stimulante, inspirante que les étiquettes. Ceci, sans toutefois éluder qu’elle s’inscrit dans le droit fil de l’héritage de la sculpture figurative, et de deux autres femmes sculpteurs, Germaine Richier et Camille Claudel. Et de noter également qu’elle a dirigé le département sculpture de l’école des Arts Décoratifs de nombreuses années, ce qui apparaît très révélateur de son rapport à la transmission.

S’il y a des correspondances personnelles à trouver, des associations plus intimes à creuser, c’est du côté de la passionnante autobiographie de la chorégraphe et danseuse Martha Graham que j’irai voir  (Mémoire de la danse), lue il y a longtemps, mais toujours un peu en tête… En y réfléchissant, ce qu’elle dit du danseur, “athlète de Dieu” , de sa pratique physique et de la discipline, de l’âme et de l’instinct du corps, tout cela m’évoque le travail de la femme sculpteur qu’est Arlette Ginioux.

Jusqu’au 1er février 2015 à Mont de Marsan
Arlette Ginioux, une rétrospective

Musée Despiau-Wlérick
6, place Marguerite de Navarre
40000 Mont de Marsan

 

Voir le reportage de Newsart Today
http://newsarttoday.tv/expo/arlette-ginioux-au-musee-despiau-wlerick/

A Paris, la Galerie Malaquais expose régulièrement son travail.

 

 

Advertisements

4 comments on “Arlette Ginioux : De tumulte et de silence

  1. iristouch
    November 19, 2014

    Un peu trop éloignée de Mont de Marsan pour voir la sculpture d’Arlette Ginioux, mais proche de la danse de Martha Graham. J’ai adoré aussi ses “Mémoires” !

    • laetitiaandcompany
      November 22, 2014

      Oui!!!! On devrait les lire et les relire 🙂 Pure poésie certains passages, pure beauté en tout cas!

  2. L'Ébouriffée
    November 21, 2014

    Formidable ! Je pars me mettre au vert en décembre pour écrire loin de la grande ville et serai à… 30 km de ce musée que j’aime beaucoup. Je ne manquerai pas d’aller à la découverte de cette artiste.

  3. laetitiaandcompany
    November 22, 2014

    ……coïncidence ……!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Information

This entry was posted on November 19, 2014 by in In the studio / Dans l'atelier... and tagged , .

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Copyright

%d bloggers like this: