Magic Digest

Art & Culture Blog

Pitch–perfect ou double-vue

vue d'exposition Propos d'Europe 13-Benoît Maire (3)

 

La Fondation Hippocrène présente Le musée d’une nuit (script for leaving traces) , une magnifique exposition à prendre par tellement de fils que j’avais opté au départ pour un billet de blog qui s’apparenterait à un “pitch”.

Un pitch, soit un résumé très court d’un scénario, destiné à convaincre en quelques mots de l’intérêt d’une histoire ; argument, accroche.

En recherchant une définition justement, je tombe sur l’expression “pitch-perfect ” qui désigne l’oreille absolue. Et il y a quelque chose de cet ordre dans le commissariat de Vincent Honoré (*), soit une perception ultrafine des fréquences et des mélodies. Des mélodies ou plutôt des histoires, car en réalité, le son est absent de cette exposition-composition.

vue d'exposition Propos d'Europe 13 (1)
Dans l’ancienne agence de l’architecte Mallet-Stevens (construite en 1927, c’est aujourd’hui le siège de la Fondation) une trentaine d’œuvres ont investi les lieux. Elles renvoient les unes aux autres, par des motifs, des reflets, des titres …elles dialoguent également avec la figure de Mallet-Stevens (un architecte majeur dont peu de traces subsistent justement)…L’exposition interroge ainsi la trace et la collection “qui se constitue comme système de désirs et, de fait, comme une histoire plurielle” selon Vincent Honoré.

A voir, vite, très vite jusqu’au 20 décembre !

12, rue Mallet-Stevens 75016 Paris  www.fondationhippocrene.eu

(*) Vincent Honoré est directeur de la DRAF à Londres (David Roberts Art Foundation http://www.davidrobertsartfoundation.com)

Yto Barrada

Le musée d’une nuit (script for leaving traces) rassemble une sélection d’une trentaine d’œuvres issues des 2000 pièces constituant la David Roberts Collection, montrées pour la première fois hors du Royaume-Uni, ainsi que des commandes spécifiques. Avec : Man Ray , Tamara de Lempicka, Jakuta Alikavazovic, Yto Barrada, Nina Beier & Marie Lund, Martin Boyce, Enrico David, Michael Dean, Ayan Farah, Lito S. Freeman, Bethan Huws, Pierre Huyghe, Sergej Jensen, Renaud Jerez, Sarah Lucas, Benoît Maire, Marlie Mul et Rosemarie Trockel.

Martin Boyce

Légendes des photographies

Benoît Maire

Vue de l’exposition Propos d’Europe 13, Le musée d’une nuit (script for leaving traces) Photo : Aurélie Cenno Courtesy Fondation Hippocrène

Yto Barrada Wallpaper – Tangier, 2001 Courtesy the artist and David Roberts Collection, London.

Martin Boyce Eyes, 2012 Courtesy the artist and David Roberts Collection, London.

 

Advertisements

7 comments on “Pitch–perfect ou double-vue

  1. L'Ébouriffée
    December 9, 2014

    Forcément, là je regrette d’avoir quitté Paris jusqu’en janvier…

  2. laetitiaandcompany
    December 10, 2014

    Je compatis 😉

  3. christopheriedel
    December 25, 2014

    Toujours bien de jeter un oeil (d’Oursler, de Ray…) sur nos variations…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Information

This entry was posted on December 8, 2014 by in Pastilles and tagged , , .

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Copyright

%d bloggers like this: