Magic Digest

Art & Culture Blog

Infiniment verte et résiliente

La première fois que j’ai entendu parler d’une ville « résiliente », j’ai trouvé cela au départ curieux… pour finalement adhérer complètement à l’idée.
La résilience se définit de manière générale comme “la capacité d’un système à récupérer après une forte perturbation”. Une ville, tel un être vivant, traverse des évènements, s’en remet (ou non), se répare, se transforme…

Comment une ville parvient-elle alors à atteindre la résilience urbaine? Vaste question que je n’évoquerai pas sur mon magicdigest…ou par une de ses facettes, alors, de celle qui me parle le plus, une résilience artistique et verte.

Et par deux belles images. L’installation de ces deux œuvres est le fruit du travail de Coal (la coalition pour l’art et le développement durable). Elles investiront deux lieux parisiens au moment de la COP21, mettant en lumière l’importance de l’imaginaire artistique pour aller vers une manière de vivre plus consciente, plus écologique, plus belle…

D’abord, L’eau qui dort de Michael Pinsky sur le Canal de l’Ourcq…paysage lumineux de déchets remontés du fond des eaux et flottant à la surface…
MichaelPinsky_Credit_Ian_Beech

Puis, au Jardin des Plantes, par le duo Ackroyd & Harvey une draperie monumentale et infiniment verte, comme un hommage à Joseph Beuys qui déclarait la nécessité de“faire du monde une grande forêt, bâtir les villes et les environnements comme des forêts”.

8 Ackroyd & Harvey, R.A.R., visualisation cérémonie de plantation au MNHN, 2015

Je ne sais pas, vous…mais, face à ces très belles simulations, j’ai déjà envie d’y être, de marcher la nuit sur le Canal, d’aller boire un verre en laissant mon regard aller et venir sur l’eau qui dort …puis de retrouver le lendemain le jardin des Plantes, sa serre magique et les milles merveilles du Museum d’histoire naturelle.

Crédit image M.Pinsky : Ian Beech

Advertisements

6 comments on “Infiniment verte et résiliente

  1. 4ine
    November 17, 2015

    oui, on a vraiment besoin de résilience…et quoi de mieux que la résilience artistique!
    😉
    ps :martin? plutôt joseph beuys, non?

  2. christopheriedel
    November 19, 2015

    Noté aussi. Joseph Beuys, Anselm Kiefer, Gerhard Richter, Martin Kippenberger, Wolf Vostell…Pourvu que ce ne soit pas JacquesMartin, on sera résilient sur les coquilles des autres! 🙂

    • laetitiaandcompany
      November 19, 2015

      oh oui…d’une manière générale adoptons une écologie relationnelle un peu plus bienveillante 🙂 !

  3. lepetitstudiolo
    December 1, 2015

    Beau billet ! Enfin je me suis posée pour le lire. Petite pause à la galerie qui est très animée.

    Bises. as

  4. laetitiaandcompany
    December 1, 2015

    Merci 🙂

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Information

This entry was posted on November 17, 2015 by in Chroniques and tagged , , , , .

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Copyright

%d bloggers like this: